SHOTGUN : LA SOLUTION À TOUS VOS MALHEURS

Screen Shot 2016-03-13 at 17.47.26

Qui a dit que la vie des étudiants en école de commerce était un long fleuve tranquille ?

Rejoindre son campus est devenu un véritable parcours du combattant. Tous les matins, les étudiants luttent, suent, pleurent pour rejoindre leur lieu de travail. Face à cette problématique, deux étudiants de l’EDHEC ont décidé de prendre les choses en main. En lançant Shotgun, un service de covoiturage par et pour les étudiants, ils entendent bien sauver ces derniers des affres du quotidien.

L’enfer du quotidien

Grande tendance dans l’enseignement supérieur, les campus excentrés fleurissent dans le paysage national. On connaissait déjà HEC Paris à Jouy-en-Josas ou Centrale Lyon à Ecully, voilà maintenant l’EDHEC Lille à Roubaix depuis 2010 et le nouveau campus CentraleS

Prenons Arthur. Arthur habite en centre-ville, il aime sortir, voir ses amis. Le problème, c’est le matin. Il paye 30€ par mois pour être compressé dans un wagon de métro, avec la sueur et les cris comme parfum matinal. Après ces vingt minutes d’enfer quotidiennes, Arthur sort du métro. Puis il marche, car son campus est à un quart d’heure à pied. Sous la pluie, dans le froid ou la neige: pas le choix. Telle est la situation de milliers d’étudiants, qui comme Arthur, galèrent tous les matins.

Rentré se ressourcer chez ses parents pour le weekend, Arthur ne peut pas se permettre de revenir en train. Trop cher. Il prend donc un covoit’. Certes Robert était sympathique et bien noté sur Blablacar, mais passer 3h30 dans une voiture qui sent la clope avec RFM en fond sonore, il y a mieux. Déçu de cette expérience, c’est lorsque les transports en commun seront en grève le lundi matin qu’Arthur se dira qu’il y a un problème. Un gros problème.

La solution-miracle

Qui mieux que des étudiants pouvaient résoudre ce problème d’étudiant ? Étudiants à l’EDHEC Business School, Florent et Alexandre ont eux aussi enduré cette galère du quotidien. Aujourd’hui en césure, ils viennent de lancer Shotgun, un réseau social de covoiturage pour communauté. Le principe est simple: faire du covoit’ entre personnes d’un même cercle de confiance : les étudiants d’une même école pour aller en cours, les participants d’un même événement afin de s’y rendre, les salariés d’une même entreprise…

Lancée dans un premier temps auprès de la communauté étudiante, la plateforme est approuvée à l’unanimité par les étudiants. Payer moins cher, aller plus vite, entre amis: que demande le peuple ? Le conducteur amortit ses frais tandis que les passagers sont au chaud, avec du confort. Les réservations sont aussi simples que rapides, et adaptées au mobile. Bref, un produit d’étudiants, par les étudiants, pour les étudiants.

Le business plan de Shotgun est donc relativement simple. Prenez les problèmes quotidiens de beaucoup d’étudiants, résolvez-les. Ajoutez-y le côté convivial des réseaux sociaux et conservez les communautés d’étudiants déjà formées tout en simplifiant le service de réservation. Visez un développement national à court-terme, international sur le long-terme. Préparez une diversification selon les communautés (entreprises, clusters, etc). Voilà, la recette est finie, vous avez un succès.

12823122_10208951918055651_1979257991_o

Shotgun, que du bonheur

Plus qu’un simple service de covoiturage, Shotgun a une réelle valeur ajoutée. Celle de ses utilisateurs. Entre étudiants d’une même école, les barrières sont vites rompues. Conviviaux, les trajets entre amis sauront vous réveiller avec le sourire. Pas de Robert ou de Mireille à l’horizon. Qui plus est, Shotgun est aussi propice aux rencontres: réserver un trajet, c’est avoir l’occasion de rencontrer des étudiants que l’on ne connaissait pas.

L’autre avantage de Shotgun, c’est son côté pratique. Pas besoin de préciser le lieu de départ ou d’arrivée, le campus est le même pour tout le monde. Quant aux prix, entre 50 centimes et 1€ la course, pas besoin de tergiverser des heures avant de se décider. Sur les trajets longue-distance, Shotgun reste encore très attractif.

Avec Shotgun, vous ne faîtes pas plaisir qu’à vous ! Le covoiturage permet de réduire les émissions de CO2, alors n’hésitez pas à vous donner bonne conscience. De plus, Shotgun ne fait pas que le bonheur des écolos. En réduisant le nombre de voitures, les places de parking sont davantage disponibles. Un autre fléau des campus résolu par Shotgun.

Un avenir radieux

La version de Shotgun lancée en février 2015 a déjà fait un petit bout de chemin avec 2.000 inscrits et près de 4.000 passagers transportés. La suite de l’aventure concerne la présence géographique. L’objectif est d’être partout en France, à la rescousse des étudiants soumis à l’enfer d’un campus excentré. Puis pourquoi pas viser un développement à l’international.

Le second objectif sur le long-terme est de devenir le service de référence pour les étudiants. Je suis étudiant, je me lève, je vais sur Shotgun. Le Facebook du covoiturage, le Blablacar des communautés de confiance, c’est ce que veut devenir Shotgun. Les campus des grandes écoles ne seront pas les seuls concernés, les entreprises ainsi que les événements seront aussi concernés.

Toutefois, l’avenir de Shotgun pourrait bien prendre un autre tournant, vu l’utilisation que certains étudiants en font. Paul L., étudiant à l’EDHEC, l’a très bien résumé: « Moi, je ne prends que des covoit’ pour rencontrer de jolies filles. Le confort de la voiture, c’est une option. » Loin d’être un cas isolé, la pratique est de plus en plus courante. En réunissant deux étudiants le temps d’un trajet de vingt minutes, Shotgun est en train de révolutionner le concept de speed-dating.

Vous l’aurez compris, Shotgun est à la fois la réponse à des problèmes quotidiens, un service de covoiturage original et sympathique, et peut-être même le nouveau Tinder. La réponse d’étudiants à leurs propres ennuis, parce qu’on n’est jamais mieux servi que par soi-même. Et si malheureusement vous lisez encore cet article dans le métro, il ne vous reste plus qu’à vous inscrire ici: http://www.shotguncovoit.com/.

Sur le même sujet

Ajouter un commentaire