En 2016 : FAITES SAUTER LA BANQUE !

12483516_1147021838649166_814315978_n

Un casino est un lieu magique où tout est possible, surtout d’y faire fortune. De la roulette au black-jack en passant par le poker ou les machines à sous, tous les moyens sont bons pour tenter de décrocher le jackpotMais si vous voulez éviter de vous faire plumer, il y a quelques astuces à connaître. 

 

Les machines à sous : de la chance à l’état brut

Les machines à sous demeurent l’attraction principale de tout casino digne de ce nom. Le principe est simple. Vous mettez de l’argent, la machine vous en redonne plus, ou non. La simplicité du procédé ainsi que ses jackpots phénoménaux ont contribué au succès de ces slot machines. Aux États-Unis, on compte plus de 73 millions de joueurs par an.

À titre d’indication, les machines à sous représentent 70% des recettes des casinos américains. Sur les 48 milliards de dollars annuels aux USA, il y a donc plus de 33 milliards qui viennent de la poche de ces braves gens assis devant leur machine. Autant vous dire qu’il n’y  pas beaucoup de gagnants…

En revanche, ceux qui gagnent… gagnent vraiment. Les jackpots à plus d’1 million de dollars ne se comptent même plus. Le record historique a eu lieu (évidemment) à Las Vegas, au casino Excalibur : un jeune homme de 25 ans a récolté 39,7 millions de dollars ! Pour un simple jeton, il repart avec 1 million par an pour ses quarante prochaines années: la magie de Vegas.

images-1À la roulette, faites vos jeux!

Avec la roulette, il y a deux écoles. La première consiste à adopter une méthode rigoureuse censée vous conduire au succès. La seconde, c’est de miser au feeling. Il faut savoir qu’il est certes possible de gagner à court terme, mais la maison reste toujours gagnante.

En ce qui concerne les méthodes, il y en a trois principales.

La première est celle de la Martingale. C’est simple : misez sur une couleur puis doublez votre mise à chaque fois que vous perdez. Le seul problème, c’est que vous finirez ruinés avant de partir. Avec 7 à 10 fois la même couleur perdante, la limite de mise sera atteinte et impossible de se refaire. Désolé.

Le Paroli est une autre méthode: une Martingale à l’envers. Doublez la mise à chaque fois que vous gagnez, donc remisez vos gains. L’avantage, c’est que vous perdrez peu, sauf vos gains.

Enfin, la d’Alembert consiste à augmenter sa mise d’une unité (10€) en cas de défaite, et de la réduire d’autant en cas de victoire. Le but est de jouer longtemps, avec un certain équilibre gains/pertes.

Gonzalo Garcia-Pelayo gagna 600.000€ en un seul jour au casino de Madrid.

Avec l’aide de son fils, il avait mis en place une méthode qui consistait à récolter un maximum d’informations aux tables de roulette partout dans le monde. Il avait ensuite créé un programme informatique pour classer les numéros qui sortaient le plus et repérer les roues biaisées.

En 2004, Ashley Revell vendit tout ce qu’il avait : sa maison, sa voiture et même ses vêtements. Il débarqua à une table de roulette de l’Hotel Plaza à Las Vegas avec 136.000$ et misa tout sur le Rouge. Résultat ? 7 Rouge, et 272.000$ ! Alors n’oubliez pas que la roulette est un jeu de hasard. Soit vous avez de la chance, soit vous n’en avez pas ! Donc autant miser sur votre numéro fétiche ou votre couleur préférée en priant pour que ça tombe.

« Le plus important ce ne sont pas les cartes, c’est ce que vous en faites. »

casino-royale

Le poker, ça rapporte. Antonio Esfandiari, joueur réputé, termina à la 1ère place du célèbre tournoi Big One for One Drop, à 1 million de dollars l’entrée pour 48 participants. Le prix de la victoire ? 18,4 millions de dollars. Avec plus de 6 millions de joueurs par an, le poker en ligne s’est aussi bien développé. Mais n’y consacrez pas trop de votre temps : chaque joueur perdrait en moyenne 432$ par an…

Le comptage de cartes est au black-jack ce que le bluff est au poker : un avantage délicat à manier mais non-négligeable. D’abord, cette stratégie n’a rien d’illégal tant que vous n’utilisez pas autre chose que votre cerveau. Cela consiste à évaluer l’intérêt des cartes à jouer en suivant les cartes qui tombent pour obtenir le ratio de cartes faibles ou fortes restant à distribuer. Le seul problème, c’est que si le casino vous découvre, il a le droit de vous interdire définitivement son entrée. Alors restez discrets. Don Johnson a bien mis six mois pour amasser 15 millions de dollars sans se faire repérer…

En 1995, Kerry Packer, homme d’affaires australien, s’est fait 20 millions de dollars en une seule partie de black-jack au MGM de Las Vegas. D’après la légende, il aurait joué huit parties en simultanées sur différentes tables avant de tout gagner ! Généreux dans sa victoire, Kerry Packer a laissé un million de dollars aux croupiers. Grande classe.

Toujours perdant…

The Strip at night, Las Vegas, Nevada, United States of America - getty creative

The Strip at night, Las Vegas, Nevada, United States of America 

 

Avec des revenus mondiaux estimés à 144 milliards de dollars, l’industrie du jeu est en pleine forme. Vous vous doutez bien que tout cet argent vient de la poche de quelqu’un: celle des joueurs. Roulette, machines à sous, black-jack : la maison reste toujours gagnante. Martin Scorsese l’a si bien dit: « Diriger un casino, c’est comme voler une banque mais sans qu’il y ait de flics.»

Si les perspectives de jackpot peuvent être alléchantes, on oublie trop souvent le total des pertes qui s’amassent discrètement… « Avec mes gains au casino, je me suis acheté une casquette de yachtman; avec mes pertes, j’aurais pu m’acheter le bateau.» dixit Tristan Bernard, écrivain français.

Finalement, le meilleur moyen de profiter du casino est d’y aller non pas pour gagner de l’argent mais pour en dépenser. Laissez vous griser par la fièvre du jeu, les strass et les paillettes, les cocktails et les jolies femmes. Allez y avec une somme à perdre, et profitez de cet univers de rêve le temps d’une soirée. Donc n’hésitez plus, et faites vos jeux !

Sur le même sujet

Ajouter un commentaire