Quand défaite rime avec perte

Quand défaite rime avec perte

Tout le monde le sait, la Coupe du Monde 2014 de football est l’événement sportif phare à venir. Depuis plusieurs semaines nous connaissons les nations directement qualifiées pour la compétition. La France n’en fait pas partie et doit donc disputer deux matchs de barrages face à l’Ukraine. Pourtant une élimination entraînerait bien plus qu’un échec sportif, de lourdes retombées financières sont également à prévoir. Vendredi dernier, la France s’incline 2 à 0 face à l’Ukraine. Autant dire que les Bleus sont en mauvaise posture, les statistiques ne jouant pas en leur faveur : 19% de chances de se qualifier.

TF1

TF1, la chaîne de télévision française, a investi 130 millions d’euros pour l’achat des droits de la Coupe du Monde. Seulement, en cas d’élimination des Bleus, les audiences seraient bien amoindries. De plus TF1 paye 4,1 millions d’euros par match. Mais depuis la défaite de vendredi, TF1 cherche à revendre certains matchs à 2,5 millions d’euros. Au total elle pourrait perdre jusqu’à 40 millions d’euros de droits télé !

Fédération Française de Football

La Fédération Française de Football y laisserait également des plumes. En plus de la honte ressentie et les critiques qui perdurent depuis 2008, la sélection tricolore devrait essuyer un manque à gagner de 2 millions d’euros. Depuis le scandale de Knysna en 2010 (élimination précoce puis grève des joueurs), un système de bonus-malus de 10% sur les sommes versées par les sponsors a été introduit. Par conséquent, une sortie prématurée de la France entraînerait un manque à gagner de 10% par sponsor (Crédit Agricole, SFR, PMU, etc.), soit environ 2 millions d’euros.

Economie française

Enfin, l’État français pourrait perdre de son efficacité, et donc de l’argent, cela vous semble exagéré ? Explication : En 1998, la France gagne la Coupe du Monde. Les Français chantent dans les rues. La joie est si grande que malgré leurs problèmes, les Français se déclarent « heureux ». Diverses études ont montré que la croissance française avait augmenté cette année grâce notamment à cette victoire sportive. C’est l’effet de substitution : après une bonne performance, les Français sont confiants, ils oublient leurs troubles quotidiens et cela se ressent au travail (en 2006, 20% des Français sont plus heureux grâce à la Coupe du Monde). L’effet Coupe du Monde existe, le journal Le Monde s’étant même demandé en 2010 si la victoire de l’Espagne pouvait sauver l’économie espagnole.

Finalement il ne reste plus qu’à espérer que les Bleus créeront l’exploit ce soir au Stade de France. Dommage que Thierry Henry ne soit plus là pour nous donner son fameux « coup de main »…

Sur le même sujet

Un commentaire

  1. Mamie
    20/11/2013 at 12 h 39 min - Répondre

    Finalement, TF1,la FFF, le journal l’équipe et le gouvernement français doivent être soulagés!!!

Ajouter un commentaire