American beauty dans une école des USA

American beauty dans une école des USA

Les États-Unis font encore parler d’eux. Mercredi 9 avril, plusieurs lycéens ont été victimes de graves coups de couteaux commis par un ancien élève. Le drame a eu lieu à Murrysville, à l’est de Pittsburgh en Pennsylvanie. Ce n’est pas la première fois que le pays de l’Oncle Sam est confronté à ce type d’événement. En effet, depuis 2000, on recense pas moins de 10 tueries en milieu scolaire aux États-Unis. Que s’est-il passé dans ce lycée de Pennsylvanie ? Plus généralement, comment peut-on expliquer une telle ascension de la violence, particulièrement chez les jeunes américains ?

Dans le bureau du principal !

Tout commence à 7h15 heure locale, avant le début des cours, dans le bâtiment des sciences lorsqu’un ancien élève âgé de 16 ans sort une arme blanche et poignarde un par un bon nombre de ses anciens camarades avant de s’en prendre à un agent de sécurité, le tout en une demi-heure. 3 hélicoptères et une dizaine d’ambulances arrivent rapidement sur les lieux. Le suspect est finalement appréhendé par un policier et le principal du lycée. Au total, 20 individus sont blessés dont 19 lycéens. Cependant, tous n’ont pas subi une blessure à l’arme blanche. La panique suscitée par l’ambiance chaotique qui régnait sur le lycée durant les faits a causé diverses blessures. 3 adolescents gravement touchés sont conduits immédiatement à l’hôpital, le pronostic vital ne devrait pas être engagé.

Quelles sont les raisons de cet acte ? Les enquêteurs essaient de le découvrir en ce moment même déclare Thomas Seefeld, policier en chef du commissariat de Murrysville. L’identité du suspect n’a pas encore été dévoilée.

Des attaques à répétition

Les attaques en milieu scolaire ne sont pas propres au XXIe siècle, certes, mais leur nombre a considérablement augmenté et beaucoup d’entre elles semblent se concentrer aux États-Unis. Depuis 1927, 15 tueries en milieu scolaire ont eu lieu au pays du Far West, 10 depuis 2000 ! Tout le monde se rappelle la tuerie de l’école primaire de Sandy Hook provoquant la mort de 20 enfants le 14 décembre 2012. Pourquoi ? Qu’est-ce qui pousse des personnes au profil pourtant ordinaire (père de famille, ancien élève) à commettre de telles atrocités ?

Plusieurs hypothèses sont envisagées :

La première est la plus évidente. Elle concerne le second amendement de la Constitution américaine : le port d’arme. En effet, ce n’est pas le cas ici, mais la plupart des tueries sont des attaques à main armée. Régulièrement critiqué par les pays étrangers, le port d’arme est source de débats depuis de nombreuses années.

La seconde résulte de l’échec de l’intégration scolaire américaine. Dans de nombreux cas de tueries en école, les coupables sont des anciens élèves qui se sentaient d’après leurs dires, « exclus du milieu scolaire », qui pour des raisons sociales ou financières, n’arrivaient pas à trouver leur place au sein du système éducatif américain. Bien sûr, tous les élèves en échec scolaire ne finissent pas tueurs, et heureusement !

Enfin, une hypothèse plus populiste, celle de l’omniprésence de la violence dans notre société. Partout dans le monde, il existe de plus en plus de cas de violence chez les jeunes, qui sont les premiers touchés par sa médiatisation, sa légitimation, dans les œuvres d’art comme les films, séries TV ou autres jeux vidéo. Cela pourrait être un facteur contribuant à la folie passagère de ces individus.

Malgré toutes ces plausibles explications, cela n’excuse en rien les auteurs de ces faits. Avec 2/3 des crimes en école aux États-Unis commis depuis l’année 2000, il est clair que notre société a un problème… Mais lequel ?

Yannick Setboune

Sur le même sujet

Ajouter un commentaire